Newsletter
jcangelini

Ce n'est pas une crise, c'est un changement de Monde !

Venari u 1mu di Marzu 2013



Comment débuter ce blog ?

Ce n'est pas une crise, c'est un changement de Monde !
L’interrogation me poursuivait en cette fin d’année 2012. C’est alors que feuilletant le JDD (Journal du Dimanche) du 30 décembre 2012, je pus découvrir des éléments relatifs au dernier ouvrage de Michel SERRES.
 
Cet homme de 82 ans, ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, agrégé de philosophie, professeur à la Sorbonne et à Stanford (USA) est aussi membre de l’Académie française. 
 
 

CC Flikr droits réservés par dallera
CC Flikr droits réservés par dallera
Son constat sur le temps présent est lucide : le monde, depuis cinquante ans, traverse une révolution d’une ampleur inégalée. 
 
« Il y a la crise financière, l'emploi, la dette, le budget » dit-il. Mais il y a aussi « des changements souterrains gigantesques » : l’accroissement de la population mondiale (passée de  2 à 7 milliards depuis 1945) et  l'allongement de son espérance de vie (passée de 50 à 70 ans pour la même période) accompagnés par une révolution plus importante encore.
 
Rappelons nous : après 1945, la France rurale est devenue urbaine, puis il y eut le changement de mentalité des années 1970, et enfin la révolution technologique des années 1980.  
 
C’est cette dernière bascule que Michel SERRES considère comme plus importante : la génération d’avant la révolution technologique travaille avec les moyens informatiques. La génération qui est née après vit dans et avec cette révolution. 
 
Son héroïne, Petite Poucette, vit avec son téléphone : un billet d’avion ? Une question ? Le monde est à portée de sa main. Elle réinvente le mot « maintenant » précise t-il, puisqu’avec son téléphone elle est « main tenant » le monde.
 
Jusque là, un professeur, un médecin détenait une présomption de compétence. Désormais, il leur faut en faire la preuve, car leur interlocuteur a pu consulter un cours en ligne ou une publication médicale. 
 
Alexandre le Grand et Napoléon, eux-mêmes, détenaient bien moins d’informations sur la réalité du monde que les utilisateurs de nouvelles technologies... 
 
Michel SERRES conclut que « nos institutions sont vieilles face à cela! Il y a tout à reconstruire » et remarque que l’histoire nous le prouve, avec le rôle des nouvelles technologies dans le printemps arabe et les difficultés que rencontrent Chine et Russie pour contrôler internet. 

L’humanité a connu deux révolutions du même type, rappelle t-il. 
 
La première,  lorsque nous sommes passés du stade oral au stade écrit. Socrate fulminait alors contre l'écrit en disant que seul l'oral était vivant !
 
 La deuxième, lorsque nous sommes passés de l’écriture à l’imprimerie. Au temps de Gutenberg, ceux de l’ancien monde disaient que cette horrible masse de livres allait ramener la barbarie.
 
Ce sont les mêmes réactions que nous rencontrons aujourd’hui y compris et surtout dans notre île. Et bien nous, nous réagissons telle l’héroïne de Michel SERRES. 

Il y a une décision du Conseil constitutionnel !

Près de 7 000 signatures de la pétition en ligne suivent en moins d’un mois. Ce que n’ont pas compris ceux du monde d’avant, c’est que cette décision va nous conduire à changer nos structures politiques et administratives pour que notre île construise un développement hors du cadre commun afin de mettre en avant ses spécificités et son histoire. Certains de nos amis (http://antoinemondoloni.blogspot.fr /) commentent même la décision en cause sur leur blog. 

Il y a une réflexion à mener sur les finances de PORTIVECHJU !

Le site du ministère des finances (http://www.colloc.bercy.gouv.fr /) nous donne toutes les données chiffrées. Nous démontrons alors que la gestion de l’équipe, qui dirige depuis toujours le quotidien de la commune, est particulièrement mauvaise : les importantes recettes sont immédiatement consommées par des dépenses non maîtrisées. Et le futur sera difficile car les dépenses contraintes sont au-delà du seuil d’alerte. (Cela fera l’objet d’un autre propos) 

Le monde bascule, nous dit Michel SERRES en nous rappelant l’histoire :

« dans l’antiquité avec l'écriture, arrivent la géométrie et la démocratie.  Avec l'imprimerie arrivent l'humanisme et Galilée… Ce sont des changements colossaux qui accompagnent le passage de l’oral à l’écrit et celui de l’écriture à l’imprimerie. Il en sera de même avec le numérique ».
 
A nous de saisir cette opportunité pour faire vivre nos idées, les enrichir par l’apport de chacun et convaincre les habitants de cette île qu’ils peuvent construire leur destin sans le confier à des systèmes politiques issus du monde ancien.
 
Notre temps arrive….  
 
Amicizia
 
A prestu !

Jean-Christophe ANGELINI




Suivez-moi sur Facebook

Galerie
Ecosse 1
Eco
GC9P5017 bis

L M M G V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31